Guichet Du Savoir
http://www.guichetdusavoir.org/

Citation Anatole France ?
http://www.guichetdusavoir.org/viewtopic.php?f=2&t=73398
Page 1 sur 1

Fluffymiaou [ 21/11/2017 à 11:58 ]

Bonjour,
Cela fait plusieurs fois que je tombe sur cette citation "Le cinéma matérialise le pire idéal populaire...Il ne s’agit pas de la fin du monde, mais de la fin d’une civilisation" qui serait attribuée à Anatole France, cependant après de nombreuses recherches je suis incapable d'en trouver la source et donc de l'attribuer définitivement à cet auteur... Pouvez-vous m'aider ?
Merci d'avance !

Réponse attendue le 24/11/2017 - 11:11


gds_db [ 23/11/2017 à 10:09 ]

Bonjour,

Cette citation est extraite de l'ouvrage intitulé Dernières conversations avec Anatole France que vous pourrez consulter dans son intégralité à la Bibliothèque municipale de Lyon.
En voici quelques extraits :

page 124 :

" Quant au cinéma ! ...
Il s'interrompit, puis, se penchant et me parlant très bas, en secret - il faisait ainsi, depuis la guerre, toutes les fois qu'il voulait énoncer une vérité, comme s'il craignait qu'on l'espionnât.
- L'expansion universelle du cinéma est un des quatre chevaliers de l'Apocalypse.
- Annonce-t-il la fin du monde ?
- Mais non, répondit France avec une moue, moitié sourire, moitié insatisfaction de ne pas être compris. Le monde ne finira que par un choc planétaire ou par l'extinction du soleil. Or, le cinéma n'est pas symptômatique d'un tel événement. Il ne s'agit pas de la fin du monde, mais de la fin de la civilisation ou, si vous voulez, de la fin d'une forme de culture européenne. L'extension du cinéma concorde avec la suppression du grec et du latin dans les écoles. "
[...]

page 130-131 :

" - Maintenant, mon ami, dites-vous bien que dans le pire feuilleton, dans le plus absurde réalisme, de même que dans les bariolages du plus crétin des peintres impressionnistes, - oui, dans ces tableaux qui paraissent des sortes de Mardi-Gras de la couleur, - il y a quelque chose d'incomparablement supérieur au meilleur film de cinéma.
"Voyez-vous ! Les vingt-quatre lettres du vieux Cadmos ont un pouvoir magique ! Le pinceau du dernier des rapins auréole encore et purifie. D'Ennery ou Richebourg, ou notre ami P., ne peuvent pas totalement, malgré leurs efforts arracher au verbe cette sorte de vibration qui fait que, tout en interprétant la réalité, il répand une sorte de prestige autour de lui. Tandis que le cinéma, au contraire, matérialise le pire idéal populaire. C'est le fait divers vécu, la troisième page de la feuille de chou vivifiée. Les animaux eux-mêmes pourraient s'y amuser. "
[...]

Bonne journée.

Réponse attendue le 26/11/2017 - 10:11